Erreurs à ne pas commettre avec la peinture de salle de bains

Tout ce qu’il ne faut pas faire avec une peinture de salle de bains

Tout le monde sait dorénavant qu’il n’est pas nécessaire de casser son carrelage mural de salle de bains pour changer la décoration de cette pièce. En effet, l’utilisation d’une peinture de salle de bains permet de repeindre ce carrelage et de vous donner l’impression d’en avoir changé. Mais, pour une bonne utilisation de ce matériel, voici les erreurs qu’il ne faut pas commettre.

Ne pas bien préparer les murs

Avant de vous lancer dans l’application de peinture de salle de bains, il est indispensable de vous assurer que vos murs sont sains. Ils doivent être dénués de toute trace de moisissure et de salpêtre. Ce sont des signes qui révèlent la présence d’un taux d’humidité important à cause d’un manque d’aération, de remontées capillaires, d’infiltrations ou de fuites.

Il faut donc commencer par traiter ces problèmes d’humidité. Dans le cas contraire, la peinture de salle de bains ne pourra pas adhérer correctement. Il est possible même qu’elle s’écaille. Et, appliquer une seconde couche n’y changera rien.

Par ailleurs, je vous conseille de bien aérer la pièce durant toute la phase de l’application de la peinture. Non seulement cela permettra à la peinture de sécher facilement mais aussi de permettre de dégager les émanations nocives.

Choisir une peinture bas de gamme

En termes de prix, la fourchette est vaste. Mais il faut bien avoir conscience qu’une peinture premier prix ne donnera pas un revêtement de qualité.

C’est le pouvoir couvrant de la peinture qu’il faut prendre en compte et qui justifie cet écart de prix. Si vous avez besoin d’acheter deux pots au lieu d’un pour obtenir un bon recouvrement, cela ne s’avérera finalement pas économique.

Par ailleurs, une peinture plus chère offre généralement une meilleure résistance à l’humidité, ce qui est indispensable dans une salle de bains. Elle résiste également mieux aux écarts de température et aux projections.

Ne pas limiter la pollution

Une peinture acrylique spécialement conçue pour la salle de bain contient peu de solvant et sèche rapidement par l’évaporation de l’eau ce qui limite la pollution.

Toutefois, les seules peintures qui ne polluent pas sont les peintures bio. Elles sont dépourvues de métaux lourds et de composés organiques volatils qui sont nocifs pour la santé comme pour l’environnement. Leur qualité exceptionnel font que ce type de peinture est cher. Par ailleurs, la gamme de couleurs proposée est limitée.

Enfin, pour minimiser l’impact de la peinture sur l’environnement, prenez soin de retirer un maximum de peinture à l’aide d’un chiffon avant de rincer votre pinceau à l’eau. De plus, évitez les peinture glycéro qui imposent l’utilisation du White Spirit pour pouvoir retirer les taches. Cela évitera que ces produits toxiques ne terminent dan vos canalisations.